Fletschhorn – Lagginhorn

LES PHOTOS…

S’aérer l’esprit, respirer l’odeur du ciel, retrouver son rythme naturel…

Il sont six. 2×3, 5+1, 1×6; Trois gars, trois filles, « l’équilibre parfait ». Mais peu importe les combinaisons, ni leurs profondes motivations, c’est un groupe d’individus résolument jeune qui s’est formé pour cette nouvelle sortie estivale.

Le village de Saas Grund s’éloigne dans le fond; les cimes, éclatantes, se dessinent sous nos yeux ébahis. Après un rapide crochet à la Weissmiesshütte, le sommet du Jegihorn (3206m.) est atteint par la via ferrata ou le sentier pédestre selon les envies de chacun. Le pique-nique nous redonne quelques forces après ces efforts consentis sous un soleil éclatant.

Retour à la cabane où la carte des boissons vient apaiser nos gosiers assoiffés. Une révision des manipulations de corde et autre mouflage est ensuite savamment orchestrée par Romain, le « chef des chefs ». De quoi ouvrir l’appétit pour le repas du « soir » entamé à 17h30 déjà… Il faut dire que le réveil est programmé à 03h30. Certains s’autorisent tout de même encore une « mousse » durant cette soirée « rabotée ».

Le lendemain, les « cieux » sont au vert. Nos 6 « loupiottes » déguisent la moraine avant d’atteindre le glacier aux premières lueurs du jour. En face, les glaciers sont rosés. Saas Fee à peine réveillé. Nos cordées bien formées, le Grüebgletscher est enjambé sans accrocs jusqu’au sommet du Fletschhorn (3982m.), le premier but du jour. Le décor est splendide, les conditions agréables.

Légère perte d’altitude avant d’attaquer l’arête NE du Lagginhorn. La progression exige précision et concentration, avec un plaisir non dissimulé en gage de « compensation ». Quelques heures plus tard, le sommet du Lagginhorn (4010m.) est atteint par les 6 valeureux participants, non sans émotions. Rapide en-cas partagé dans un « jeu de brume » avant de redescendre ce véritable monstre minéral.

Encore quelques glissades maîtrisées bienvenues sur les derniers névés après plus de 11 heures de balade. Arrivés à la cabane, les roestis sont bien mérités. Nos guibolles accueillent avec joie la télécabine à Kreuzboden. Bien entassés dans la « boîte en acier », la vallée est ralliée.

Un dernier arrêt au « ranch » de Gampel pour boire un coup et épiloguer sur cette belle évasion du WE.

Merci à tous pour votre présence, les montagnes s’ennuient déjà de vos muscles et vos sourires.

Encore de belles courses agendées pour cet été, et un dernier ajout avec une sortie VTT haut-valaisanne « Bike & Burger » le dimanche 24 septembre.

A bientôt!

Emmanuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *